19 mars 2015

Mes lèvres n'ont jamais ...

Mercredi 19 mars 2015 11.05     Grand soleil et petit froid prétentieux,       Et la mort, c'est Montaigne qui suggérait de sy préparer, l'apprivoiser, la faire sienne, l'intégrer, l'assimiler, sans oublier la douleur, j'ai lu quelque chose hier sur la douleur chez Hennezel ou Green je ne sais plus, il faut que je retrouve.     Et puis pouvoir écrire comme Jules Laforgue ; Je puis mourir demain, et je n'ai pas aimé. Mes lèvres n'ont jamais touché lèvres de femmes, Nulle ne m'a donné dans... [Lire la suite]
Posté par cramoisi à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mars 2015

La mort intime

mercredi 18 mars 2015 7.20 J'écrivais donc que j'allais dissoudre ce blog, peut-être pas. Peut-être pas Parce que la mort m'intéresse et que j'envisage d'une part de la parcourir à travers le livre de Marie de Hennezel, psychanalyste, spécialiste de l'accompagnement de la fin de la vie  ; " La mort intime " sous-titré ; " ( 1995 ); " Ceux qui vont mourir nous apprennent à vivre " perception que je ne partage pas du tout à ce jour, d'autre part à travers la perception qu'en ont les prosateurs et poètes. Ce n'est qu'un exercice... [Lire la suite]
Posté par cramoisi à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 mars 2015

Mourir en paix

Mardi 17 mars 2015 13.58 ..   Et que mes filles se disent à mon lit de mort :   Nous ne savons ce qui est au-delà du tombeau,   mais notre père meurt comme coule de l'eau   dans la belle clarté d'une forêt d'automne     Mon Dieu, faites que le jour de ma mort soit beau et pur,   que je prenne les mains de mes enfants dans les miennes   comme le bon laboureur des fables de La Fontaine,   et que je meure dans un grand calme du coeur. .   Extraits du poème de Francis Jammes ;... [Lire la suite]
Posté par cramoisi à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mars 2015

Elle absorba un verre empli d'une boisson létale ...

. Décidément la mort est à la mode ces temps-ci.      Y'en a qui meurent, le destin, y'en qui veulent précipiter leur mort, la maladie, ah ce que c'est chiant la mort, jean-pierre Marielle et Mylène Demongeot dans " Des roses en hiver " sur France 2, il va mourir, elle veut mourir avec lui, c'est un peu cucul tout ça, mes parents sont morts l'un après l'autre, c'était la vie, point barre, je n'en ai pas fait un roman. Et je n'ai pas même mouillé un mouchoir.    Il y avait dans le journal " Le Monde " d'hier... [Lire la suite]
Posté par cramoisi à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 mars 2015

Tout allait bien ...

...     Il a failli y monter, il n'y est pas monté, sauvé !        La vie on le savait ne tient pas à grand-chose, on le savait mais elle nous le rappelle, donc vivre comme si l'on devait mourir dans l'instant qui suit et mettre alors de l'ordre dans ses affaires, dans sa tête, dans sa vie .. Et dès que l'on part de chez soi savoir que l'on peut ne pas y revenir, même quand on va chercher son pain ou faire une course, quand l'on s'en dort savoir que l'on peut ne pas se réveiller ...    " Quel... [Lire la suite]
Posté par cramoisi à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mars 2015

Mourir enfin !

.. Un crash, des noms célèbres et ils en font une édition spéciale ...       Une femme âgée de quatre-vingt douze ans est trimballée ces jours-ci sur les plateaux de télévision, elle se prépare à mourir s'ennuyant à mourir et va chercher les modalités de sa mise à mort en Suisse.      Je n'éprouve plus aucun intérêt pour la vie résume t-elle, je marchais je ne peux plus marcher, je randonnais je ne peux plus randonner, je .. Je ne peux plus ...    ...       Un crash, des noms... [Lire la suite]
Posté par cramoisi à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 mars 2015

Se donner la mort et pourquoi pas.

  " I am 70 years Old man    A bad boy a bad old man.    Je vis parce que je n'ai pas le courage de me donner la mort. Je vis parce que j'ai enfants petits-enfants and wife. Je vis parce que je peux marcher encore, écrire et apprécier un fleuve qui coule, le bruit des vagues, les petites fleurs qui éclosent, les lilas, les cerisiers en fleurs, le soleil qui se lève, le soleil qui se couche, mais mon coeur n'aime plus, et ceux qui m'aiment, je les laisse m'aimer, faut êt's correct ...   ... [Lire la suite]
Posté par cramoisi à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 mars 2015

Ce doit être comme ça que l'on meurt

    Ce doit être comme ça que l'on meurt. Du moins ce peut être comme ça.    Dès lors que la mort ne se produit pas dans un fracas accidentel ou au cours d'une douloureuse et longue agonie. Alors la mort c'est comme une marée qui monte tranquillement mais inexorablement. Chaque jour notre peau se desquame.  Plus de désir, ni de sortir, ni d'aller au cinéma, ni de s'embarquer pour une croisière que représenteraient les trois cents pages d'un roman, ni de prendre son vélo pour aller faire un tour, ou ses... [Lire la suite]
Posté par cramoisi à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 février 2015

Comme c'est étrange ...

     Comme c'est étrange de comprendre que désormais inéluctablement est venu le temps des comptes et du décompte des jours qui conduisent à notre échéance, comme c'est étrange de savoir que les autres, les jeunes, les enfants comptent avec votre disparition même à échéance moyenne, comme c'est étrange de vivre avec ceux qui potentiellement sont susceptibles d'assister à vos obsèques ...      Quand on a trente ans, quarante ans, même cinquante, même soixante on ne pense pas à toutes ces choses là ... ... [Lire la suite]
Posté par cramoisi à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 février 2015

Me dissoudre mode acide

Jeudi 26 février 2015 15.50      Je brûle de la détermination de clôre ce blog. Mais puisque j'ai entrepris d'y publier un roman, je vais m'astreindre malgré tout et probablement à poursuivre et ensuite d'un clic je prendrais mes clacs et je me dissoudrai, mode acide. Je n'ai plus aucune envie d'avoir envie. .
Posté par cramoisi à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :